Et toi, comment tu as débuté dans le BDSM ?

Home / Portraits et Témoignages / Et toi, comment tu as débuté dans le BDSM ?
Et toi, comment tu as débuté dans le BDSM ?

Envie de partager ton expérience ou ressentis ?

Apres avoir lu mon témoignage (c’est ici ), Aurélie a eu envie elle aussi de partager ses débuts dans le BDSM et m’a fait part de son histoire en commentaire.

Chacun explore différemment ce milieu en fonction de ses envies, questionnements, rencontres… et il est toujours très enrichissant (voire rassurant) pour tous de connaitre ces expériences.

Et toi, quand et comment as-tu osé regarder cette facette de toi?
Si tu le souhaites, tu peux partager en commentaire tes premières fois, ton attirance pour le BDSM, tes ressentis…

 

Voici l’histoire d’Aurélie, postée le 8 octobre 2017 (merci à toi) :

Bonjour,

Je me retrouve dans le récit de Nicky avec, en plus, une éducation religieuse très stricte, ce qui n’aide pas dans la vie avec tout ces tabous, ces non dits etc…
Mariage à 20 ans, enceinte et heureuse, vie banale de jeune couple et de jeunes parents. La religion a était omniprésente jusqu’au divorce fin 1996/début 97. Mon mari je le réalise bien des années après était un brin, même beaucoup coquin, je n’ai pas su le ressentir.
Des années se sont écoulées gentiment, ensuite une amie m’a inscrite sur un site de rencontre, j’ ai rencontré après bien de longs échanges dans un studio de location habillée avec un corset, bottes à talons hauts, une cravache dans la main et hop, je me suis lancée tant bien que mal dans ma première domination, c’ est la première fois aussi que je le voyais!! Un état de stress indescriptible, je l’avoue. Ce soumis était un homme charmant, patient et heureusement pas très demandant.
J’ ai fait d’ autres rencontres petit à petit, des expériences, des découvertes. Ma première soirée BDSM avec mon Maitre au Cavo a était un vrai choc, j’ étais tétanisée, accrochée aux bras de mon Maitre. Je ne pouvais plus bouger, ni parler.
J’ y suis retournée quelques temps après et j’ ai pu découvrir ce qu’ était le vrai BDSM. Quelle belle découverte, que du bonheur. J’ ai continué, j’ ai pu découvrir aussi la joie d’ être une Maitresse, j’ y ai pris vite gout. Les conseils, la gentillesse, le savoir de Nicky et Jeff ont fait le reste pour comprendre les lois du BDSM. Apprendre à donner du martinet, du fouet, de la cravache à été difficile au début car je suis très douce de nature et toujours ces tabous…. Il faut se mettre dans la tête que c’ est ce que désire le soumis. Une vraie leçon de vie.
J’ ai arrêter pendant quelques temps la pratique du BDSM du à des soucis familiaux car il faut être bien avec soi même pour pratiquer. Je suis toujours restée en contact avec le BDSM. Il y a quelques mois, j’ ai repris le chemin du BDSM, je sentais que c’ était le moment et le retour au Cavo. J’ ai fait une belle rencontre, il y a 4 ans, il est  dans le BDSM depuis de nombreuses années, il m’ a beaucoup appris et aidée, je l’ en remercie, il se reconnaitra si il aura l’ occasion de lire cet échange. Grâce à lui, j’ ai pu rompre enfin avec ces tabous de malheur. Il y a 3 ans, j’ ai répondu a une annonce, un homme cherchait une Maitresse, belle rencontre aussi, c’ est avec lui que j’ ai repris gentiment le BDSM. On a vite switché,  la aussi j’ ai pu apprendre de nouvelles pratiques car dans ce domaine on peut apprendre tout le temps, que de bons moments, des partages sans tabous dans le respect et dans le rire, hé oui, ça peut se faire…
Pour moi, le respect est primordial dans cette pratique, sans cela rien n’ est faisable.
Je suis très curieuse de nature et je dois dire vraiment que de découvrir de nouvelles choses est que du bonheur. Apprendre continuellement à pouvoir aller de plus en plus loin, de pouvoir faire passer la douleur en plaisir, rentrer dans ce susbpace, cet état délicieux d’ être ailleurs et de revenir sur terre grâce aux caresses de son Maitre est absolument divin.
Mesdames, allez y sans tabous, découvrez ce monde sans tabous, sans limites juste celle décidée avec Le Maitre ou la Maitresse, osez, apprenez, lâchez vous, libérer vos peurs et vos tabous, (oui, oui ce mot revient souvent), vous pouvez compléter ce texte avec d’ autres mots bien a vous si vous le désirez!!!
Vive la joie de vivre et vive le BDSM. On a qu’une vie, il faut en profiter.
Profiter des conseils de nos charmants et accueillants hôtes du Cavo.

(Sûrement des fautes de Français, ne m’ en voulez pas, Merci)

Bien à vous, Mesdames les soumises et Maitresses que j’ espère pouvoir rencontrer au Boudoir de Nicky

Aurélie

 

A vos plumes !

 

One thought on “Et toi, comment tu as débuté dans le BDSM ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *